18 rue Bernard Dimey - 75018 Paris - 01 78 10 79 25 - contact@adsfasso.org

Madagascar


LES FEMMES ET LES ENFANTS SONT LES PREMIÈRES VICTIMES DU MANQUE DE PERSONNEL MÉDICAL QUALIFIÉ. LA RÉDUCTION DE LA MORTALITÉ MATERNELLE PASSE PAR LA PROFESSIONNALISATION DU PERSONNEL SOIGNANT DONT LE NIVEAU DE FORMATION CONTRIBUE À LA QUALITÉ DES SOINS.

bouton  bouton2  bouton3  bouton4

  bouton6  bouton7

MADAGASCAR
MISSION CHIRURGICALE À ANTANANARIVO, 2007

Deux gynécologues obstétriciens ont pu appréhender précisément l’étendue des besoins et des attentes des services hospitaliers des centres universitaires d’Antananarivo. Notamment en terme de partenariat et de demande d’enseignements avec supports vidéo pour la chirurgie gynécologique. Sur place, le travail continu de soutien, d’encadrement, d’aide, de réconfort de l’administratrice de l’ADSF se poursuit avec dévouement et énergie.

Le projet de création de Maison des Femmes, sorte de plateau technique destiné à accueillir et orienter auprès du réseau de prise en charge médicale les femmes de la rue, n’a toujours pas pu aboutir par faute de soutien financier. Cependant, l’ADSF ne se résigne pas.

 

MISSION DE SANITATION À ANTANANARIVO, 2007

La présence de notre coordinatrice sur le terrain pendant deux ans a permis de réaliser une mission spécifique de soutien au centre de santé associatif de la paroisse de Mandjakaray.

Un logisticien volontaire a réalisé une mission sur la gestion des déchets médicaux du centre de santé. Un incinérateur type OMS à été construit et une formation à la gestion des déchets médicaux a été organisée. L’incinérateur est toujours fonctionnel des années après et permet une élimination efficace et sans danger des déchets du centre.

vignettesvignettes2