18 rue Bernard Dimey - 75018 Paris - 01 78 10 79 25 - contact@adsfasso.org

AUDITION DE L’ADSF PAR LA DÉLÉGATION AU DROIT DES FEMMES ET A L’ÉGALITÉ DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES DU SÉNAT.

« Je suppose que la campagne de communication qui a suivie la conférence de presse organisée par IPRAD en septembre est à l’origine de l’invitation que j’ai reçue il y a quelques temps à venir parler à la Délégation de la Santé des femmes en situation de précarité.

Cette audition se place dans le cadre de la préparation des discussions sur la loi Santé qui est actuellement en débat à l’Assemblée et qui sera donc bientôt devant le Sénat.

Les sénatrices tenaient à alimenter cette réflexion avec des informations venant des acteurs de la société civile et elles ont jugées que nous étions les experts en la matière.

Il était surtout question, au départ de la prise en charge des grossesses, mais je leur ai proposé une présentation plus large de la santé des femmes touchées par la précarité ce qu’elles ont approuvé.

J’ai donc fait un saut de Vierzon à Paris, jeudi matin. Fort gentiment accueilli par Madame Jouano, Présidente de la délégation entourée, entre autre de Maryvonne Blondin, Michèle Meunier et de quelques autres, j’ai fait une rapide présentation des actions de l’ADSF en faveur des femmes et leur ai exposé les conclusions que nous pouvons tirer de notre expérience sur la manière de prendre en charge ces femmes et de leur permettre d’accéder aux soins dont elles ont besoin.

J’ai insisté sur la grande diversité des situations de précarités et sur les difficultés que les femmes rencontrent pour accéder à l’offre de soin.

J’ai ensuite dû répondre à quelques questions assez pratiques sur la situation de ces femmes.

La conseillère de la délégation, Madame Valérie Douchez, s’est occupé de l’organisation de cette rencontre. Elle m’a expliqué, après la réunion qu’un compte rendu de cette audition sera mis en ligne par le Sénat, ce qui risque de favoriser notre notoriété sur la toile.

La liste des sénatrice présentent y sera et nous pourrons sûrement reprendre contact avec certaine d’entre elles.

J’ai eu Madame Douchez au téléphone depuis et elle m’a dit que mon intervention avait eu un fort impact sur ces dames.

J’espère qu’il y aura d’autres retombées à cette rencontre, en attendant j’ai passé un bon moment à discuter avec nos représentantes, des femmes brillantes ! »

Bernard Guillon

http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-592-notice.html

http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20150309/femmes.html